dimanche 10 juin 2012

David FOENKINOS_La délicatesse


4ème de couverture :

"François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je m'en vais. C'est la boisson la moins conviviale qui soit. Un thé, ce n'est guère mieux. On sent qu'on va passer des dimanches après-midi à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu'un jus, ça serait bien. Oui, un jus, c'est sympathique. C'est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l'orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye ou la goyave, ça fait peur. Le jus d'abricot, c'est parfait. Si elle choisit ça, je l'épouse...
- Je vais prendre un jus... Un jus d'abricot, répondit Nathalie.
Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité."

Citations :

"Certains pensent bien que la passion a forcément une fin tragique."

"Qu'est-ce que tu fais ? lui demanda Nathalie.
- Je fais comme dans Le Petit Poucet. Si tu es perdue, il faut que tu laisses derrière toi, sur ton passage, des miettes de pain. Ainsi, tu pourras retrouver ton chemin.
- Qui me mène ici... à toi, je suppose ?
- Oui. Sauf si j'ai faim, et que je décide de manger les miettes en t'attendant."

Mon avis : 

J'avais très envie de lire ce livre depuis un bon moment, et c'est Benji (son article ici) et Antonine (son article ici) qui m'ont finalement décidée à sauter le pas. Et c'est tant mieux, car je serais vraiment passée à côté de quelque chose sinon ! 
En effet, ce livre s'est révélé être un très gros coup de cœur pour moi ! J'ai tellement adoré que je l'ai fini dans la journée ! 

Le premier mot qui me vient à l'esprit quand j'y pense c'est "léger". Léger, car l'écriture de l'auteur est envoutante, le texte est aéré, et en le lisant, j'éprouvais un sentiment de fraîcheur et de simplicité, bref ça se lit tout seul et c'est vraiment agréable ! J'ai d'ailleurs eu du mal à choisir mes citations, étant donné le nombre que j'en avais retenu.

L'histoire nous fait ressentir tout un panel d'émotions, il m'est arrivé de sourire à certains passages, et je dois avouer avoir été également très émue à d'autres, notamment un où j'ai presque versé ma larme... 

Côté personnages, on suit l'histoire de Nathalie, sa rencontre avec François, leur idylle naissante, leur mariage et leur 7 ans de vie commune, jusqu'au jour où tout ce bonheur lui est arraché. Nathalie perd tous ses repères et n'arrive pas à faire face à la mort de François, elle se ferme sur elle-même et se plonge dans le travail pour oublier tout ce qu'il y a autour. Ses proches tentent bien de l'aider, mais sans succès, ils ne la comprennent pas, ils manquent cruellement de délicatesse. Et puis un jour, sur un coup de tête, elle embrasse Markus, un collègue de travail. Markus qui n'est pas spécialement beau, qui ne sait pas s'y prendre avec les femmes et qui manque de confiance en lui... Et pourtant qui arrive de façon instinctive à trouver les bons mots et les gestes, cette délicatesse qu'attend Nathalie, et qui lui permettra d'aimer à nouveau.

J'ai apprécié d'avoir le point de vue de Charlotte Baron, même si ça reste tout de même assez bref, voir ce qu'elle devenait après l'accident, et comment elle s'en sortait, comment elle le gérait, etc.

Une chose que j'ai également beaucoup aimé, ce sont ces petits chapitres, qui n'en sont pas vraiment, qui ne font que quelques lignes, et qui nous révèlent des détails sur les personnages, comme les paroles d'une chanson que Nathalie écoute, ou le code de l'immeuble de Markus... C'est vrai que ce n'est pas réellement utile à l'histoire, mais la façon dont ils sont insérés dans l'histoire, j'ai trouvé ça original, je trouve que ça rapproche encore plus le lecteur des personnages afin qu'il se représente avec eux, dans l'histoire.

En bref, un gros coup de cœur pour moi, une belle leçon de vie et de courage, une histoire d'amour toute en délicatesse, un roman à mettre entre toutes les mains !



Infos :  

Titre : La délicatesse
Auteur : David Foenkinos
Editeur : Folio
Publication : 2011
Pages : 210
Prix : 6,50€

6 commentaires:

  1. J'ai lu ce livre l'année dernière je crois.
    Une copine de scrapbooking me l'avait offert et ça a été une très jolie découverte.
    Je trouve que le titre a été super bien trouvé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'hésitais à le lire car j'avais peur que l'histoire d'amour soit gnan-gnan, mais en fait en lisant différentes chroniques ça m'a convaincue, et je regrette presque de ne pas l'avoir lu avant ! l'histoire est vraiment touchante ^^
      et comme tu dis, le titre est sacrément bien trouvé, surtout que l'auteur y fait référence plusieurs fois dans le livre ^^

      Supprimer
  2. J'avais tout comme toi eu un coup de coeur pour ce petit livre. Le style de l'auteur m'a incroyablement plu, et depuis, je me suis laissée tentée par Nos séparations, qui est lui aussi pas mal dans le genre. Pas un coup de coeur, mais une bonne lecture, et rien que pour le style de Foenkinos, il vaut le détour (a)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Nos séparations" me tente beaucoup, ainsi que "En cas de bonheur" =)j'ai beaucoup aimé son style aussi, c'est fluide, ça se lit tout seul, et puis il y a ce petit je ne sais quoi en plus, qui rend la lecture tellement agréable ! =)

      Supprimer
  3. Il est dans ma PAL mais ma soeur n'a pas aimé donc je vais attendre pour le lire !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. d'habitude j'ai un peu de mal avec tout ce qui est littérature contemporaine mais j'essaye de diversifier un peu mes lectures (qui ne tente rien... ^u^) et voilà parfois j'ai de bonnes surprises, comme avec celui-là :)
      mais après ce n'est que mon avis et ça n'engage que moi, je sais très bien que ça ne peut pas plaire à tout le monde, tous les goûts sont dans la nature ;)
      En tout cas, bonne lecture pour quand tu le liras ^^ j'ai hâte de lire ton avis ^^

      Supprimer