mercredi 7 novembre 2012

Robert Louis STEVENSON_Le cas étrange du Dr Jekyll et de M. Hyde


4ème de couverture :
La ruelle est sombre, la silhouette furtive, l'homme pressé. Une enfant s'avance, le heurte. Voilà qu'il la jette à terre... La piétine ! Elle hurle ! Cris affreux ! L'homme, en accomplissant son immonde besogne, n'a cessé de sourire...

Hélas, on ne compte plus à Londres les épouvantables crimes de l'étrange Mister Hyde. Étrange ? Oh ! non. Il y a bien plus, réfléchit plein d'effroi le brave notaire Utterson... Mais quoi ? Un air... Des expressions à peine humaines. L'émanation putride d'une âme corrompue...

Et quel sinistre lien unit son ami, le pauvre Dr Jekyll, à cet individu dont la seule vue fait frémir ? Oh ! tremblez, braves gens. Car le secret est terrifiant ! Et si jamais visage a porté l'empreinte de Satan, c'est bien celui de Mister Hyde.

Citations :
"Eh bien, monsieur, il en fut de lui comme de nous autres tous : à chaque fois qu'il jetait les yeux sur mon prisonnier, je voyais le morticole se crisper et pâlir d'une envie de le tuer."

"Oui, c'est une fâcheuse histoire. Car notre homme était un individu avec qui nul ne voudrait avoir rien de commun, un vraiment sinistre individu, et la personne au contraire qui tira le chèque est la fleur même des convenances, une célébrité en outre, et (qui pis est) l'un de ces citoyens qui font, comme ils disent, le bien."

"Puisqu'il est M.Hyde, se disait-il, je serai M. Seek."

Mon avis :
Bien que j'ai lu cette histoire maintes et maintes fois, je prends toujours autant de plaisir à la redécouvrir.

Cette fois-ci n'a pas dérogé à la règle, j'ai totalement adoré (à nouveau !), d'autant plus que, depuis que je tiens le blog, je vois mes lectures différemment, j'irais presque jusqu'à dire "sous un oeil neuf".

L'histoire, je pense que tout le monde la connait, est centrée sur le Dr Jekyll, qui après une expérimentation hasardeuse, se crée un double maléfique, M. Hyde. 

J'aime beaucoup cette histoire de par le fait qu'elle traite de la part de bon et de mauvais qui est en chacun de nous. L'auteur nous décrit ici un personnage totalement bon, le Dr Jekyll, et son parfait opposé, le mal en personne, M. Hyde. Tout le monde adore Jekyll, mais il suffit que les gens jettent un coup d'oeil à Hyde pour l'avoir en horreur. Malgré tout, on comprend tôt ou tard que Jekyll avait besoin de cette partie de lui-même qui est M. Hyde pour se sentir bien, et Hyde aurait eu besoin de Jekyll pour survivre. Que ces deux personnalités, tout bon ou tout mauvais, chacune portées par deux être distincts, ne peuvent pas exister indépendamment l'une de l'autre au final. J'y vois une petite morale (après ce n'est que mon avis personnel, chacun y voit ce qu'il veut :P), comme quoi rien ne peut vraiment être soit tout blanc, soit tout noir, soit totalement bon, soit totalement mauvais... 

Si l'intrigue est centrée sur le tandem Jekyll/Hyde, il existe néanmoins un personnage clé auquel je n'avais jamais spécialement prêté attention auparavant. Il s'agit de M. Utterson, le notaire et ami de Jekyll, celui avec qui le récit débute, et celui avec qui il termine. On suit ce personnage, qui s'inquiète pour son ami, et va essayer de percer à jour le secret de Jekyll, de savoir quel lien étrange il peut avoir avec M. Hyde. C'est en quelque sorte comme si on voyait l'histoire selon son point de vue.

Par contre, je dois dire qu'en ce qui concerne la fin... Le récit se termine sur les aveux du Dr Jekyll, la résolution de l'énigme, la solution de l'histoire... Oui mais voilà (et oui, il y a un mais), pour moi cette fin est un peu incomplète. Personnellement, j'aurais bien aimé avoir un chapitre de plus, une suite qui nous raconterait la réaction de M. Utterson, et je me dis aussi que, puisque le Dr Jekyll était une personnalité quand même relativement connue, il doit y avoir des répercussions suite à sa disparition...  

En bref : Un livre que j'ai lu et relu, mais qui ne cessera, malgré tout, jamais de me plaire !



Infos :
Titre : Le cas étrange du Dr Jekyll et de M. Hyde
Auteur : Robert Louis Stevenson
Editeur : Librio
Publication : 1996
Pages : 92
Prix : 10FF (édition de 2009 à 2€)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire