vendredi 8 février 2013

Francis Scott FITZGERALD_L'étrange histoire de Benjamin Button


4ème de couverture :

Dès sa naissance, loin d'être un beau poupon joufflu, Benjamin Button ressemble à un vieillard voûté et barbu !
Ses parents découvrent peu à peu qu'il rajeunit chaque jour : de vieillard il devient un homme mûr, un jeune homme, un enfant... Bénédiction ou malédiction ?

Mon avis :
  • Sur L'étrange histoire de Benjamin Button :
L'histoire se passe à Baltimore, en 1860, avant la guerre de sécession.
Mr et Mrs Button, comme tant d'autres couples, ont un enfant. Mais à la place d'un mignon bébé, c'est un vieillard frippé que Mr Button trouve à la maternité.
Il pense d'abord à une blague, mais non, c'est bien son fils, Benjamin.

Je n'ai pas spécialement aimé le personnage de Benjamin... Je l'ai trouvé égoïste et très naïf...
De plus, l'auteur nous décrit son caractère changeant au fur et à mesure qu'il rajeunit... Sur ce point, j'ai eu un peu de mal, car je ne suis pas d'accord avec lui.
Pour lui, chaque tranche d'âge possède un caractère bien défini et... prédéterminé ?! Car c'est ce qu'il semble insinuer...
N'est-il donc pas possible qu'un adolescent soit mature, ou qu'un adulte ne le soit pas ?!
Nous ne sommes pas tous le reflet les uns des autres, chaque personne est différente et possède son propre caractère, du moins j'ose l'espérer.

J'ai quand même eu un peu pitié de lui à certains moments, car il faut dire que sa famille est particulièrement infâme avec lui, et qu'il a dû se sentir seul la majeure partie de sa vie.
Je pense notamment à son père et à son fils, qui tour à tour lui reprochent cette "magie" qui le fait rajeunir, et lui demandent d'arrêter, lui disent que ce n'est plus drôle et qu'il faut qu'il cesse de faire l'enfant, comme si tout ça dépendait de lui, qu'il en était responsable, et qu'il avait le pouvoir de stopper ce phénomène.

J'ai trouvé étrange que l'auteur mette en avant la relation de Benjamin avec son père Roger, et plus tard avec son fils, Roscoe, mais qu'il ne développe pas du tout la relation avec sa mère ou même sa femme...
En effet, il ne mentionne la mère de Benjamin que lors de sa venue au monde, alors j'ai eu un doute, je me suis dit que j'avais peut-être mal lu, qu'elle était morte en accouchant... Mais après vérification, il se trouve que non, puisque le médecin dit à Mr Button que sa femme va bien (p.13). Mais elle est totalement absente du récit, comme absente de la vie de son fils... 

Quant à sa femme Hildegarde, on n'a qu'un léger aperçu de leur relation, ou devrais-je dire de leur non-relation, puisqu'en réalité, je soupçonne Benjamin de ne l'a épousée - et n'avoir été attiré par elle - que parce qu'elle était très belle. Et plus lui rajeunissait, plus elle vieillissait, et plus il la délaissait, c'est un amour superficiel basé sur l'apparence. Et à ce sujet, j'ai trouvé Benjamin vraiment égoïste, car il se plaint qu'elle vieillit et ne veut plus assister aux soirées mondaines, mais lorsqu'elle l'a connu, les rôles étaient inversés, il était grisonnant, et n'aimait pas trop sortir non plus à cette époque, et elle ne se plaignait pas.

Pour finir, j'ai trouvé Benjamin naïf, car son apparence n'est pas du tout en adéquation avec son âge réel, ça ne correspond pas à ce que les gens s'attendent à voir, et au vu de son attitude, on pourrait croire qu'il ne le sait pas. Pourtant, il doit bien être au courant, non ? Jusqu'à preuve du contraire, il a bien un miroir chez lui...

Bref, un livre qui ne m'a pas plus captivée que ça, un personnage auquel je n'ai pas accroché... J'ai trouvé l'histoire sympathique mais sans plus... (pitié ne me jetez pas de cailloux xD)

  • Sur La lie du bonheur :
Pour cette histoire, pas de résumé, je ne savais donc pas trop à quoi m'attendre. Mais après m'y être essayée, je comprends mieux pourquoi : le texte est tellement court, que si on tente de le résumer, on spoile toute l'histoire !

Ne voulant pas vous dévoiler quoi que ce soit, je vais donc être très brève dans mon avis. Je dirais seulement ceci. C'est l'histoire de Roxane Milbank. C'est l'histoire d'un amour, vraiment pur, vraiment fort, mais aussi égoïste, puisque Roxane pense à sa peine avant de penser au bien être de son mari...

Malheureusement, le récit est BEAUCOUP TROP court, et par conséquent, sans profondeur. L'auteur reste en surface en ce qui concerne les personnages, ce qui fait qu'on ne peut pas s'identifier à eux, et on ne fait que survoler ce récit - qui aurait pu être si beau si plus développé !!! - sans réellement "entrer" dans l'histoire, sans que cela nous touche vraiment, sans que ça nous émeuve.

De plus, je n'ai pas trouvé de finalité à ce récit. Je me demande encore dans quel but certains éléments sont présentés... Par exemple, le meilleur ami du mari de Roxane : quel est son rôle dans l'histoire ??

Pour faire court, un texte trop bref, trop évasif, trop en surface, on survole l'histoire mais sans plus.
Personnellement, avec ce livre, ça ne l'a pas fait :(

Ma note : 2/5


Infos :

Titre : L'étrange histoire de Benjamin Button, suivi de La lie du bonheur
Auteur : Francis Scott Fitzgerald
Editeur : Folio
Publication : 2008
Pages : 103
Prix : 2€

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire